6 exercices que tout bon chien doit connaître

Assis !


Apprendre un chien à s’asseoir suite à une interjection verbale peut se révéler un peu plus difficile que prévu, surtout lorsque la race est un peu réticente à rester en place plus de 5 minutes. Pourtant, c’est un exercice de base assez simple
.
C’est un bon moyen pour faire comprendre à votre chien qu’un son provenant de votre bouche peut signifier qu’il doit faire quelque chose. Vous pouvez pratiquer cet exercice dès ses 2 mois, la plupart des races sont sensibles à cette demande assez tôt.

Vous pouvez par exemple lui dire « assis ! » et le récompenser quand vous voyez qu’il s’assoit de lui-même.
De manière plus active, vous pouvez lui montrer une friandise, il va lever la tête, et si vous la placez derrière lui, il va s’asseoir plutôt que se retourner, c’est à ce moment-là que vous allez lui dire « assis » et le récompenser.


Coucher !


Une fois que l’on a appris l’ordre « assis » à son chien, la prochaine étape est d’apprendre à son chien à se coucher.
Encore une fois, un exercice basique qui permettra d’en apprendre des plus compliqués.
Prenez ses pattes antérieures lorsqu’il est en position assis, tirez-les très doucement vers l’avant, donnez-lui l’ordre « couché ».

Répétez l’opération jusqu’à qu’il le fasse de lui-même lorsque vous lui donnez l’ordre.
C’est une méthode qui demande beaucoup de temps, mais le résultat est sans appel !
Vous pouvez utiliser le même principe avec une friandise.
Vous la posez à terre, le chien se baissera pour la renifler, vous l’éloignez de lui au ras du sol, il va alors se coucher automatiquement, là vous pourrez lancer votre interjection.
Cet exercice peut également être utilisé pour le faire dormir dans son panier, n’hésitez donc pas à le faire près de l’endroit où il dort.


Attention cependant, évitez d’utiliser « couché ! » dans le cas d’une punition. Le chien va confondre le deux ordres et va toujours avoir peur lorsque vous lui direz le mot.

Le "reste !"


Le « reste » va faire attendre le chien à un endroit, et si vous avez pratiqué le couché près du panier, lui apprendre à rester dans ce dernier sera beaucoup plus simple. Mais le chien sera toujours enclin à vous suivre, là il va falloir le faire rester même lorsque vous partez.

Les friandises sont dans votre main et vous êtes dans un endroit calme ? C’est parfait, vous pouvez alors commencer la séance de dressage.

Pour commencer, vous devez asseoir ou coucher votre chien. Que ce soit l’un ou l’autre n’a pas d’importance. Reculez vraiment tout doucement en vous mettant face à votre chien et en ayant la main dressée devant vous, la paume face au chien. En reculant, donnez-lui l’ordre de ne pas bouger.

Les premières fois, il va se lever et c’est normal. Si c’est le cas, et ça le sera très certainement, dites-lui « NON » sèchement et replacez doucement votre chien à sa place initiale. Reculez à nouveau.

Au fur et à mesure des répétitions, le chien comprendra l’exercice et vous pourrez vous éloigner de plus en plus, jusqu’à sortir de la pièce, et le laisser seul de plus en plus longtemps

Panier !


A l’aide de la récompense que vous aurez choisi (friandise, jouet, etc.), accompagnez votre chien jusqu’à son panier. Ici on utilise finalement la récompense comme un leurre que l’on donne au chien uniquement lorsqu’il a ses 4 pattes dans le panier.

Indiquez « au panier » à votre chien lorsque vous lui donnez sa récompense, une fois qu’il est dans son panier.

Une fois qu’il est dans son panier, dispersez des friandises dans le panier pour qu’il associe cette place à quelque chose de positif et qu’il ait envie d’y rester.
Répétez ces deux premières étapes de plus souvent possible, jusqu’à ce que votre chien se rende dans son panier systématiquement.

Jusqu’alors, vous accompagniez toujours votre chien à son panier pour qu’il s’y rende. Désormais, restez immobile à 1 mètre du panier par exemple et indiquez lui « au panier ».
N’hésitez pas à associer une gestuelle à votre indication verbale comme un bras tendu vers le panier par exemple.

Il a été prouvé que les chiens étaient plutôt respectifs au pointage, profitez-en pour favoriser la réussite de l’apprentissage !



La marche en laisse sans tirer


N’hésitez pas à commencer à vous promener en laisse à la maison, cela lui permet de comprendre ce qu’il a autour du cou et comment ça marche. Cela évite le stress, c’est pourquoi les premières promenades sont à effectuer dans des lieux calmes, où le chien ne sera pas stimulé par des centaines de sons différents. Les sons de rue peuvent l’apeurer ou le déconcentrer, il doit comprendre que vous lui demandez quelque chose.

Laissez la laisse flottante et apprenez-lui à rester au niveau de votre jambe, toujours du même côté. Attirez sans cesse son attention avec des interjections et félicitez-le lorsqu’il vous obéit. Il va falloir persévérer, mais au bout de quelques semaines il aura tout enregistré.


Apprendre un chien à s’asseoir suite à une interjection verbale peut se révéler un peu plus difficile que prévu, surtout lorsque la race est un peu réticente à rester en place plus de 5 minutes. Pourtant, c’est un exercice de base assez simple

Articles Récents

Comment savoir si mon chien se sent seul

Comment savoir si mon chien se sent seul Vous avez remarqué dernièrement que votre chien s'ennuie ou semble éteint ? Si vous avez l'habitude de le laisser longtemps seul chez vous, observez...

Read more